Cha’bane, un tremplin pour Ramadan

Imprimer

Anas Ibn Malik, que Dieu l’agrée rapporte : « Quand les Compagnons du Prophète apercevaient la nouvelle lune de Cha’bane, ils s’immergeaient dans la lecture de leurs copies du Coran. Les Musulmans payaient l’aumône [zakat] due sur leur richesse, en fournissant de cette façon les moyens pour le faible et le pauvre de se fortifier dans la préparation au jeûne du mois de Ramadan. Les gouverneurs appelaient les détenus de prison, et faisaient exécuter la sentence sur ceux déclarés coupables d’offenses majeures sous la loi islamique, et libéraient le reste. Les hommes d’affaires se mettaient à payer leurs dettes et à rassembler leurs cotisations. Alors, quand ils apercevaient la nouvelle lune de Ramadan ils se baignaient et se consacraient à l’adoration »

Comme chaque année, ce mois dégage un parfum de Ramadan. L’occasion pour chacun(e) d’entre nous de nous préparer physiquement et spirituellement à accueillir ce mois béni de Ramadan dans la sérénité, la joie et le recueillement.

D’après Aicha, que Dieu l’agrée : le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, jeûnait au point où nous disions: « Il ne rompt plus son jeûne »; et il rompait son jeûne au point où nous disions: « Il ne jeûne plus ». Je n’ai pas vu le Prophète jeûner un mois complet à l’exception du Ramadan et je ne l’ai pas vu jeûner un mois autant que Cha’bane »[1]

D’après Oussama Ibn Zayd, que Dieu l’agrée, il dit : « Ô Messager de Dieu, Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Cha’bane.» Le Prophète, paix et salut sur lui, dit alors : « Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadan. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées.»[2]

Ainsi les actes d’adorations ont plus de valeurs auprès de Dieu aux heures d’insouciance, tout comme la prière au tiers de la nuit (pendant que les gens sont couchés) ou le jeûne pendant le mois de Cha’bane (mois avant le jeûne obligatoire de Ramadan) sont plus propices à la proximité et la récompense divines.

Aussi, ne négligeons pas ce mois de Cha’bane aux portes du mois Purificateur. Profitons pleinement de ce mois, à l’exemple de nos prédécesseurs, qui à l’approche de Ramadan, se consacraient au jeûne, à la lecture et méditation du Coran, aux prières surérogatoires, aux bonnes œuvres … pour ainsi être prédisposés à accueillir le mois de Ramadan et avoir le privilège de récolter ses fruits.

« Ô Dieu ! Bénis pour nous le mois de Cha’bane et fais-nous parvenir au mois de Ramadan »


[1] Hadith rapporté par Boukhari et muslim

[2] Hadith rapporté par Ahmed et Annassaï

Un voyage exceptionnel "le voyage nocturne"

Imprimer

« Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Mohammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. »[1]

Ces versets par lesquels commence la sourate al Isra font référence à cet événement merveilleux « al Isra wal Mi’raj » qui compte parmi les nombreux miracles du Messager de Dieu, paix et salut sur lui. Le mot isrâ’ signifie « voyage nocturne » et mi`râj signifie « ascension ».

Ce voyage nocturne, effectué la vingt-septième nuit de Rajab en l’an neuf de la prophétie, est le voyage que le Prophète, paix et salut sur lui, réalisa entre La Mecque et Jérusalem en une nuit ! Et, l’ascension désigne son ascension de Jérusalem au Ciel.

Tout le long de ce voyage, le Prophète, paix et salut sur lui, était accompagné par l’Archange Gabriel, paix sur lui, qui lui servit de guide, sur une monture mise à sa disposition, appelée al-bourâq.[2]

Un voyage exceptionnel d‘une Terre sainte vers une autre Terre sainte. Exceptionnel par les rencontres que fit le noble Messager, paix et salut sur lui, dès son arrivée à Jérusalem où il fût appelé à diriger une prière dont les rangs étaient formés par les prophètes et les messagers, paix et bénédiction de Dieu sur eux.

Puis s’en suivit un voyage ascendant vers les cieux, où il fit la rencontre de ses autres frères, prophètes et messagers de Dieu, paix sur eux, pour finalement arriver plus haut et s’entretenir avec Dieu, son Créateur, son Bienfaiteur. C’est à cette occasion même que Dieu ordonna les prières quotidiennes que les milliers de musulmans accomplissent dès lors. (D’abord cinquante, puis sur les conseils répétés de Moïse, paix et salut sur lui, le Prophète obtint cinq prières quotidiennes, qui en valent cinquante).

Puis ce fût le voyage du retour de Jérusalem à la Mecque. Fin de l’Israe et du Miiraje.

Tant d’enseignements à retenir de ce voyage !

Lire la suite : Un voyage exceptionnel "le voyage nocturne"

Coronavirus : Ne pas tomber dans la psychose

Imprimer

Cet inconnu il y a encore quelques semaines a fait son entrée fracassante sur la scène médiatique ! Pourquoi le choix de ce sujet et que peut-on en dire de plus ?

C’est ce que je tenterai de développer dans cet article.

Nous craignons la pandémie, nous nous y dirigeons indubitablement. J’aimerais d’abord clarifier quelques points, bien qu’il ne s’agisse pas du cœur de cet article. Certains présentent ce virus comme un punisseur masqué, une calamité envoyée sur l’humanité pour la punir de ses agissements. Cette lecture frustrée et frustrante n’est pas celle que je porterai. Je préfère la lecture à la lumière de ces versets : « Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur. »[1]

Quelle beauté ! Il présente la mort avant la vie comme pour donner le secret du sens de la vie !

Lire la suite : Coronavirus : Ne pas tomber dans la psychose

I like very much this iPage Hosting Review because this is based on customer experience. If you need reliable web hosting service check out top list.

Copyright © 2011, Mosquée de Bouzignac. Tous droits réservés.

Joomla Templates designed by Best Cheap Hosting